mercredi 26 juin 2013

Présentation du PPAAO/WAAPP Sénégal













 Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP), initié par la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au profit des pays membres, avec l’appui financier de la Banque Mondiale (IDA), est un Prêt Programmatique Adaptatif Régional  en  deux (2) phases de cinq (5) ans chacune.
Il est mis en œuvre à travers des groupes de pays dénommés série PPAAO/WAAPP A (le Ghana, le Mali et le Sénégal), B (Nigéria, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire), C (Bénin, la Gambie, la Guinée Conakry, le Libéria, le Niger, la Sierra-Léone et le Togo) et D en préparation (Cap Vert, la Guinée Bissau et la Mauritanie) et s’inscrit dans les actions pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement(OMD).

Ainsi, il vise  à :
- rendre l’agriculture plus productive et durable,
- améliorer les conditions de vie des consommateurs par la mise à disposition de produits agricoles à prix compétitifs
- soutenir la coopération régionale conformément aux plans d’actions de la politique agricole du NEPAD/PDDAA et de la CEDEAO/ECOWAP. 

La Phase 1, qui était une phase d’initiation,  a permis de :
- développer  des mécanismes pour le partage des technologies,
- mettre en place des centres nationaux de spécialisation (CNS)
- financer des systèmes de subventions de sous-projets de recherche agricole sur une base compétitive.

La phase 2 est une phase d’expansion portera sur le renforcement des centres nationaux de spécialisation et leur transformation en Centres régionaux d’Excellence (CRE), la consolidation des systèmes de diffusion et d’adoption des technologies et le développement  de technologies.

OBJECTIFS DU PROGRAMME
 L’objectif général du PPAAO/WAAPP est de contribuer de façon durable à l’accroissement de la productivité agricole des filières prioritaires nationales et régionales susceptibles d’accroitre le taux de croissance agricole des pays participants pour l’amener à 6%. Ces filières définies dans l’étude quantitative IFPRI/CORAF réalisée en 2006. Il s’agit des racines et tubercules, bétail, riz, céréales sèches, fruits et légumes, oléagineux et spéculations d’exportations (coton, café/cacao).
Pour le Sénégal, les filières retenues sont :
-   Le système de cultures à base de céréales sèches (mil, maïs, sorgho et fonio) et des cultures associées (arachide, niébé et sésame) ;
-   les filières lait et viandes et :
-   les filières horticoles (oignon, mangue et tomate).

RÉSULTATS ATTENDUS DU PROJET
La finalité du programme à la fin des dix (10) ans est d’arriver à une augmentation de la productivité de 25% pour les filières majeures des pays participants à travers la génération et la diffusion de technologies ainsi que leur adoption par les bénéficiaires.

MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME
 Au niveau national le PPAAO/WAAPP est structurée autour de quatre (4) composantes :
Composante 1 : Conditions propices à la Coopération sous-régionale en matière de Développement et de Diffusion de Technologies agricoles
Elle est mise en œuvre par le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricole en Afrique (CORAF/WACARD)
Composante 2 : Centre National de Spécialisation (CNS)

La composante vise à renforcer la conformité des priorités nationales avec les priorités régionales dans le cadre des systèmes nationaux de recherche agricole (SNRA) des pays membres. La composante Centre National de Spécialisation (CNS) est exécutée.par le Centre d’étude régional pour l’amélioration de l’adaptation à la sécheresse (CERAAS) qui est un centre de l’ISRA. Ses domaines prioritaires portent sur les céréales sèches (mil, maïs, sorgho et fonio) et les cultures associées (arachide, niébé et sésame).
 
Composante 3 : Financement à la demande du développement, de la diffusion et l'adoption des technologies améliorées
Exécutée par le Fonds National de Recherche Agricole et Agroalimentaire (FNRAA) à travers le renforcement (i) du système de fonds compétitif (FC) pour le développement de technologies agricoles par la recherche & développement et pour la diffusion accélérée et leur adoption à grande échelle, et (ii) de la production et de la disponibilité de semences certifiées.
Composante 4 : Coordination, Gestion et Suivi & Évaluation du projet
Elle est exécutée par l’Unité de Coordination Technique de Fiduciaire sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural en partenariat avec les services techniques indiqués et vise à mettre en place une structure, des mécanismes et des instruments efficaces de coordination, de gestion et de suivi & évaluation du PPAAO/WAAPP aux niveaux national et régional.
PRINCIPAUX BÉNÉFICIAIRES
Les trois principaux groupes de bénéficiaires sont :
1- Les producteurs agricoles, les agroindustriels et les acteurs de l’agroalimentaire en tant qu’utilisateurs des technologies améliorées sont les premiers bénéficiaires du programme ;
2-  Les chercheurs, les projets et programmes, les services techniques, les agences de vulgarisation et les universités qui sont les principaux acteurs du développement et de la dissémination des technologies ;
3-  Les consommateurs de la région, particulièrement ceux affectés par l’extrême pauvreté sont les bénéficiaires finaux du WAAPP.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire